#39 – Shamiko le retour | L’occasion loupée de Suzume | La lutte vaine contre le piratage

Par

minutes

WeeBBC
#39 – Shamiko le retour | L’occasion loupée de Suzume | La lutte vaine contre le piratage
Loading
/

Dans cette édition vous trouverez : le délicieux retour de Machikado Mazoku, l’agréable victoire de Skip to Loafer à son propre concours, pourquoi on ne recommandera pas un des invités de Japan Expo, comment Suzume aurait pu avoir une autre tournure et enfin on parle du piratage ce fléau de l’industrie qui fait dire un peu trop n’importe quoi.

Nos recommandations

  • The Demon Girl Next Door sur ADN
  • La Maison des Maiko chez Noeve Grafx

Musiques

  • Feels Like Summer / Childish Gambino
  • Kien Romance / Nanawoakari
  • lemonade / Chilli Beans.
  • You outside my window / Kinoko Teikoku

🤖 Rejoignez nous sur Discord
🐦 Suivez l’émission sur Twitter

Sources

Transcription résumée

Dans les dessous de la WeeBBC voici un aveu de Griffou qui a manqué totalement d’énergie dans une première version de l’introduction. Le deuxième essai que vous écoutez est l’occasion de débuter énergiquement, d’introduire les chevilles de Gaeko et des vannes qui tombent à plat à cause du premier essai.

On pourrait en rire mais cela fait factuellement longtemps qu’il n’y a pas eu d’épisodes de la WeeBBC. La santé n’aide pas, la forme n’est pas grandiose chez le Maître Griffou mais porté par l’idée de passer un bon moment avec Gaeko, il est temps de commencer la WeeBBC avec une musique sélectionné par Maître Griffou : Feels Like Summer de Childish Gambino.

News

Komada – A Whisky Family 🔗

On commence avec un film de PA Works, Komada Jouryuusho e Youkoso, qui appartient à la série des oeuvres dans le monde du travail. Après Shirobako dans la création d’anime, Sakura Quest dans le tourisme d’un village paumé qui subit l’exode rural, Aquatope autour des aquariums il y aura maintenant la découverte d’une distillerie.

Masayuki Yoshihara est le réalisateur qu’on connait notamment pour Uchoten Kazoku qui est un excellent show recommandé par Maître Griffou avec un joli 10/10 et une mention sur les décors. Le staff est composé d’un duo de scénaristes, Yukito Kizawa et Muneo Nakamoto qui ont bossé notamment sur Sangatsu, Monogatari et SAO.

L’histoire suit une jeune femme qui retourne dans la distillerie familiale et va essayer de lui rendre sa gloire d’antan. Une histoire dont Gaeko imagine relativement bien la forme pendant que Maitre Griffou imagine plutôt un crossover avec Yuru Camp.

Les séries autour de l’alcool ne sont pas rares au Japon, Maître Griffou pense au manga Gouttes de Dieu qui a notamment eu droit récemment à une adaptation sur Apple TV. En tout cas pour celle-ci, la série aura droit à un cast vocal de qualité avec Saori Hayami, Kenshou Ono et Maaya Uchida. De l’autre côté, la série bénéficiera d’une projection à Annecy ce qui peut être un bon signe pour une distribution en France que ce soit chez Eurozoom ou durant les diffusions de Hanabi. C’est encore incertain vu le plot sur l’alcool

Demon Girl Next Door 🔗

Le manga The Demon Girl Next Door est revenu le 26 mai pour enthousiasmer encore plus Gaeko. Le monde est heureux après l’absence de l’autrice pour des raisons de santé. L’héroïne Shamiko revient armée d’une tronçonneuse et ça fait plaisir.

Noeve GraphX Xplicit 🔗

Après une transition excellente que Gaeko jalouse, Maître Griffou s’inquiète sur la teneur de la prochaine news. Noeve a annoncé une collection mature autour de laquelle un petit conflit de noms a eu lieu avec un éditeur de webtoons/mangas nommé Ono Mangas. Le 27 Avril, Noeve s’est exprimé pour céder le nom Ono mangas à Izneo Media Participations. Au lieu de faire une sous maison d’édition (comme Mana-Books chez Ki-Oon), Noeve ne fera qu’un label au sein de sa propre maison.

Hare Kon

Dans les beaux termes de Gaeko, on peut dire que c’est le “label du cul” . Hare Kon parle d’adultère et de polygamie. Pour Griffou c’est un manga tumblr car il a de très jolies cases très partageables sur les réseaux sociaux notamment grâce au trait talentueux de Non. Ce n’est pas au goût de tout le monde mais le titre a le mérite d’avoir la posture la plus originale.

Heion Sedai no Idaten-tachi

Dans une collaboration qui devrait en terrifier certains et en faire rêver d’autres, le dessinateur Cool Kyou Shinja (Maid Dragon) et l’auteur Amahara (Interspecies Reviewers) produisent un manga. Gaeko et Maître Griffou sont divisés. L’un et l’autre ne sont pas du tout tentés par le boulot de ces auteurs. L’adaptation de Maid Dragon était un poil qualitatif mais avec des soucis pas faciles à surmonter.

I want to see U shy

Umagome Rakure fait un titre avec un très joli dessin qui baigne dans le cinéma. C’est le titre qui intéresse le plus Gaeko même s’il y aura surement de quoi rebuter par moments.


Maitre Griffou et Gaeko ne sont pas les clients premiers de ce label mais on ne va pas rechigner à une nouvelle maison d’éditions. Griffou espère surtout que Noeve ne lésinera pas sur les autres titres de Noeve pendant que Gaeko s’exaspère de la manière dont Xplicit se présente. La collection se vend qualitative dans sa communication quand elle fait davantage pompeux et edgy.

Les mangas à thématique mature comme Nozoki Ana chez Kurokawa ou l’ami de ma famille chez Meian ont été survendu quitte à maquiller des relations problématiques. Pour Griffou certains mangas doivent assumer l’érotisme et la nudité et rien que ça.

Film de Kitaro 🔗

Après une tentative de transition sanglante envers Love Live par Griffou, il est temps de parler du film de Kitaro à l’occasion des 100 ans de la naissance de Shiguri Mizuki qui s’est éteint en 2015. Gaeko se dit que c’est chouette pour lui même s’il est mort. L’annonce du film se fait à l’aide d’une affiche très sanglante et d’une direction artistique aux petits oignons. Kitaro avait déjà l’estime de Griffou et Gaeko avec la série de 2018.

La franchise Love Live ! Superstar accueille ses premiers nouveaux membres de l’année 🔗

Une saison 3 de Love Live Superstar a été annoncé avec 2 nouveaux personnages : Wien Margarete qui faisait déjà une apparition comme rivale et Tomani Onitsuka, soeur de Natsumi du groupe Liella! . Des additions qui déplaisent à Griffou reprochant la quantité trop importante de personnages traitées en surface au profit de Shibuya Kanon qui accapare le focus de cette 4e génération de Love Live tout en étant une harceleuse dangereuse selon les mots de Gaeko.

Suivi de news

Kodansha Awards 🔗

Kodansha donne des Kodansha Awards à des titres Kodansha et la seule chose qui intéresse Gaeko et Maitre Griffou c’est le prix du meilleur manga accaparé par l’excellent Skip to Loafer dont l’adaptation est en cours et met de sacrée bonne humeur. Le prix du meilleur shonen a été remporté par Shangri-la frontier qui avait bénéficié d’une grosse communication par Glénat bien que le bouche à oreille ne semble pas avoir fonctionné derrière. Appel aux témoignages demandé par Maitre Griffou à la recherche du public porté disparu.

Ken Akamatsu 🔗

Maitre Griffou semble avoir passé l’âge pour Love Hina. A moins que les comédies romantiques harem est un genre qui vieillit mal. Quand Hagiwara Daisuke est invité à Japan Expo 2023 pour son travail de dessinatrice sur Horimiya, Ken Akamatsu l’est en tant que mangaka mais aussi comme personnalité politique. Le parti libéral démocrate auquel il appartient navigue entre droite et extrême droite. Ken Akamatsu y défend la liberté d’expression qui serait menacée par la bien-pensance occidentale, qu’il a d’ailleurs illustré dans une histoire courte d’aliens wokes.

Ken Akamatsu croit à une cancel culture qui s’en prendrait à lui et à la pédopornographie. Si Japan Expo l’a invité en connaissance de cause, le constat serait terrible mais inversement démontrerait une grande incompétence. Ils se sont déjà fait remarqué par l’invitation à 2 reprises d’une secte avec un stand à leur disposition.

Le Box Office record de Suzume 🔗

Avec la distribution actuelle de Suzume par Eurozoom, ce film est déjà le plus grand succès de Makoto Shinkai au cinéma. Shinkai est enfin devenu un gros nom en France. Le public de Suzume est beaucoup plus grand public qu’à l’époque de Your Name. En plus de plaire personnellement à Gaeko, il y a de quoi féliciter Eurozoom et espérer d’autres paris comme A Whisky Family

Director Makoto Shinkai On The Anime Artistry Of Suzume – Exclusive Interview 🔗

Au détour d’une interview pour le site anglophone Looper, Makoto Shinkai explique que Suzume aurait dû être une romance entre femmes. Un producteur s’est interposé pour l’inviter à ne pas changer de formule. La transformation en chaise du héros a permis à Shinkai d’atténuer le côté romance même de façon anecdotique. La réaction conservatrice du producteur n’est pas étonnante mais c’est encore une représentation queer tuée dans l’oeuf. Gaeko est frustré mais espère qu’un prochain film donnera plus de liberté à Shinkai. Pour Griffou, il n’est pas bon d’enfermer Shinkai dans une formule et il vaut mieux laisser sa créativité artistique s’exprimer surtout pour un artiste qui explose le box-office.

Estimated amount of damage from pirated Japanese content distributed online in 2022 🔗

Coda qui n’est pas ce groupe de musique qui a fait un opening de Jojo mais une agence qui estime entre 14 et 16 milliards de dollars de perte dans l’industrie culturelle japonaise (anime, mangas, jeux video…) dû au piratage pour l’année 2021. N’hésitez pas à reprendre Gaeko sur les chiffres issues d’une conversion du yen.

L’industrie veut se jouer chevalier blanc en montrant les chiffres du piratage mais il y a quelque chose d’hypocrite dans la façon de balancer ces chiffres. Il n’y a pas de comparaison avec les manquements de l’offre légale. Peut-on estimer aussi qu’un pirate c’est aussi un consommateur perdu ? Gaeko rappelle qu’une bonne partie des pirates n’ont de toute manière pas les moyens de devenir des consommateurs réguliers.

La notion de perte est à relativiser mais il ne s’agit pas non plus de défendre le piratage. Au lieu de moraliser, il vaut mieux tenter de comprendre le piratage et l’étudier. Au lieu de célébrer la fermeture de chaque site de piratage, il vaut mieux s’intéresser à pourquoi des sites de piratage continuent d’ouvrir constamment. Les services comme Crunchyroll, MangaPlus et Netflix se sont présentées comme une offre légale, pratique et économique pour combler certains attraits du piratage.

Cette logique de répondre à une offre illégale marche quand l’offre légale continue d’être attrayante. On comprend que le piratage persiste quand l’offre légale est divisé entre une foule de plateformes avec des modèles économiques oppressants comme Viz Mangas et ses jetons qui donnent des droits à la lecture. Il y a aussi l’augmentation des abonnements à l’outrance notamment chez Netflix.

Le piratage apparait alors davantage comme un témoin des failles de l’offre légale. Il ne s’agit pas de répondre au piratage par des offres gratuites mais de penser au piratage de façon plus intelligemment. On peut estimer le piratage comme une concurrence déloyale mais aussi comme un contre-pouvoir contre les abus des services de streaming.

Il faut arrêter de légitimer la lutte contre le piratage au nom de la juste rémunération des artistes quand il y a évidemment d’autres causes en jeu notamment dans les nombreux torts de l’industrie qui ont souvent été relevé dans la WeeBBC. C’est pompeux de culpabiliser les consommateurs sur le piratage quand l’industrie ne fait rien pour améliorer les conditions et la formation de leurs artistes

Anime luminary Maruyama warns Japan’s top spot at risk 🔗

Au cours d’un article, Masao Maruyama, le fondateur de Madhouse et Mappa a mis en garde sur la faible formation des artistes et la mauvaise des planifications des productions. On peut relativiser son propos quand on voit ce que sont devenus Madhouse et Mappa mais il y a de quoi s’inquiéter quand de jeunes recrues sont mis à des postes-clés avant d’être pleinement formés. De l’autre côté les plateformes comme Netflix qui se présentaient comme des solutions sont, au contraire, venus se poser comme des complications supplémentaires pour stresser cette industrie.

De toute manière, comme dit Griffou, c’est la faute de Macron. Il y a un manque de nuances absolus des têtes pensantes qui voient l’argent perdu mais ne se posent aucune réflexion. Il y a l’idée de tellement défendre leur paroisse, qu’ils ne voient pas les galères des artistes ni les hauts salaires des patrons. Il y aurait mieux à faire à soutenir davantage des initiatives bien réfléchies comme MangaPlus et Mangas.IO. Au-delà du premier d’éviter le piratage, ces plateformes ont la capacité d’attirer de nouveaux yeux comme ceux de Maitre Griffou parce qu’il y a un travail et une traduction plutôt qualitatifs qui sont mis en avant.

Il n’y a rien à gagner à comparer le piratage à du vol à l’étalage ou s’insulter continuellement sur les réseaux sociaux. Il est possible de parler des défauts du piratage sans s’engueuler dans le vide et s’interroger sur les sources.

Pokémon, la série : Noir et Blanc : les scripts des derniers épisodes enfin dévoilés ! 🔗

Après s’être disputé avec lui-même il est temps pour Gaeko de finir petit à petit la weeBBC avec des news Pokemon sous le regard consterné de Maitre Griffou.

Alors que les tremblements de terre du Tôhoku ont dévasté le Japon, des épisodes de Pokemon Noir et Blanc avaient été retardées. La cause ? Les épisodes en question impliquaient des tremblements de terre. Cette année, les scripts de ces épisodes ont été acheté et mis à disposition sur un Google Drive. Un travail d’archéologie de la licence Pokemon auquel la communauté aime bien se prêter.

Fun Fact : Griffou n’était pas au courant

Pokémon : des scans plus récents des illustrations originales à couper le souffle 🔗

Sur le même sujet des nouveaux scans des illustrations d’origine de Pokemon Or et Argent ont été fait et rendent une meilleure vision du travail de l’époque en plus de donner de la nostalgie à Gaeko.

Recommandations

Machikado Mazoku

Il est 1h du matin au moment de l’enregistrement. Maitre Griffou est d’humeur à faire des vannes de mauvaise qualité et d’improviser ses recommandations.

Gaeko aimerait parler de l’anime de Machikado Mazoku mais il est extrêmement fatigué et raconte n’importe quoi sur la présence du manga en france. Enfin, en 2023 il y a une traduction officielle et une disponibilité complète de la série chez Anime Digital Network. Le fansub de la série avait été un peu chaotique jusqu’au départ du traducteur de la saison 2 vers un travail chez un des distributeurs français.

Affectueusement surnommé par ses amis Shamiko, l’héroïne apprend un beau matin que sa famille est pauvre à cause d’une malédiction et qu’elle est elle-même un démon. Elle décide de sauver sa famille en affrontant ses nemesis, les magical girls même si tout ne se passe pas comme prévu. Après avoir manqué de se faire isekai-d par un camion, elle deviendra amie avec une de ces magical girls et entamera un parcours pour être une gentille fille démon.

Le réalisateur Hiraoki Sakurai qu’on avait connu pour Saiki Kusuo Psy Nan, s’exprime de nouveau dans un style assez minimaliste avec une animation modeste mais très bien exploité. La série se pavane avec un humour très rythmé à l’aide du chara-design très expressif de Mai Ootsuka pendant que l’histoire se permet un joli combo de densité et de légèreté dans les thématiques assez prenantes de la série : les discours sur la pauvreté, les méthodes des magicals girls et les histoires de famille. Une série très drôle, légère avec une belle dynamique entre les personnages qui séduit absolument Gaeko.

Pour Maitre Griffou c’est une chronique validée. Il y a même un joli step-up au niveau de la saison 2 avec notamment l’évolution de la relation mignonne entre Shamiko et la magical girl Momo.

La maison des maikos

Surprise du chef. Maitre Griffou vous parle de ce manga de Aiko Koyama qui a notamment eu une adaptation par Kore-Eda. La série parle de Kiyo et son amie Sumire qui veulent devenir des maikos. Problème, l’héroïne n’est pas faite pour ça et va d’abord devenir cuisinière dans la demeure des Maikos à Toulouse Kyoto. La série sera l’occasion de découvrir l’ensemble des règles qui régit l’univers des maikos et des geishas encore de nos jours. C’est un plaisir de suivre le parcours de Kiyo dans ce cadre très strict. C’est extrêmement agréable à suivre notamment grâce avec des traits adoucies et des décors magnifiques. C’est du bonbon pour les yeux ou tout se complète extrêmement bien.

Les personnages sont réalistes dans leur réaction par rapport à leur âge sans que le titre ne perde de douceur dans sa vingtaine de tomes. C’est une des meilleures découvertes de l’année chez Noeve avec Skip to Loafer pour Maitre Griffou.

Conclusion

Il est temps pour la WeeBBC de se clôturer et d’annoncer une prochaine date. Maitre Griffou se porte de mieux en mieux donc il est peut-être possible d’espérer des épisodes plus réguliers. Rendez-vous dans 3 jours, 3 semaines, 2 mois. En attendant suivez les conseils de Maitre Griffou et Gaeko et hydratez-vous bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *